Etre célibataire en 2016

Célibataire en 2016
Bon, je ne veux pas remuer le couteau dans la plaie mais j’aimerais un peu reparler de la saint Valentin… Cette semaine, il s’est passé un 1st world problem que j’aimerais dénoncer.

Lors des Grammys 2016, whatever, Ryan Secrest – un présentateur américain – a interrogé Selena Gomez sur ses plans de la saint Valentin, et celle-ci lui a répondu qu’elle avait fêté ça entre copines, vu qu’elle est célibataire. Ce à quoi, notre cher ami a répondu que c’était le Single Awareness Day aka SAD –aka triste pour celles qui speakent pas english- voilà pour l’histoire.

DONC, en 2016, il y a encore des gens qui pensent qu’être célibataire est une maladie contagieuse…

Vous n’aviez jamais remarqué que les gens ne vous invitaient pas aux soirées « si il n’y aura que des couples… » Combien de fois n’avez-vous pas entendu « Oh, tu es célibataire ? » avec un air de pitié dans la voix de votre interlocuteur, comme s’il n’était pas possible que ce soit un choix personnel. Que si vous étiez célibataire, vous deviez surement vous morfondre chez vous les soirs de la semaine et si vous aviez de la chance, vous taper tout ce qui bouge une fois le weekend venu, telle une mante religieuse dans un parc fleuri un soir de printemps.

C’est quoi le problème de cette société qui a peur des célibataires? J’ai l’impression qu’à chaque fois qu’une personne en couple apprend que vous êtes seul, elle se sent investie d’une mission de vous caser avec quelqu’un qu’elle connait.

« Ha bon, tu es célibataire ? Mon pote Nico aussi, vous devriez trop bien vous entendre! »

Pourquoi ? Parce qu’on est tous les deux célibataires ?
C’est un peu comme si je vous disais qu’un parisien et un belge devraient s’entendre parce qu’ils viennent du même continent.

Et puis, beaucoup de serial killers avaient des femmes, donc c’est pas parce qu’on est ou qu’on se sent seul qu’on risque un jour de se ramener au boulot avec un lance-flamme ou de séquestrer un mec dans notre salle de bains…

Pourquoi est-ce qu’on se met une pression de dingue pour trouver sa « moitié » ? Qu’est-ce qui nous pousse à jouer la clubbeuse invétérée alors qu’on aimerait juste rentrer notre pyjama dans nos chaussettes et regarder toute la saison 4 de Friends en mangeant des Bugles/Chavrou ? Pourquoi est-ce qu’on ne trouve que des articles sur comment sauver son couple, parce que les couples qui s’aiment ne se disputent jamais – comme dans les films – et pas des articles sur comment faire chier son mec ? A venir sur le blog !

Je fais quoi moi, si je préfère rester toute seule que mal accompagnée? Si après une sale rupture, j’ai envie de me recentrer sur moi-même ? Parce qu’à force de trop vouloir faire plaisir à l’autre, on se rend compte qu’on fait passer ses désirs avant les siens et on finit par s’oublier, devenant l’ombre de l’autre… Et si cette personne se préoccupe déjà de son propre intérêt, qui pensera à nous, hein? Qui nous fera passer avant tout le reste si pas nous même ?

Voilà pourquoi je veux rester célibataire, pour ne pas oublier à nouveau que la personne la plus importante de ma vie, c’est moi. Et si je veux être le centre de l’univers d’une personne, je devrais commencer par être le centre de mon propre système (solaire). En restant dans une longue relation, on s’oublie au profit de l’autre personne. On fait passer les besoins de l’autre avant les siens et on oublie de prendre du temps pour soi. C’est pourquoi il faut d’abord reprendre confiance en soi et recommencer à s’aimer autant qu’on le mérite avant de pouvoir laisser une autre personne le faire aussi.

Love, Jess

Un commentaire sur “Etre célibataire en 2016

  1. Love ! Love ! Très juste… Moi-même mariée et mère de 2 enfants, je commence à penser comme toi 😀
    Et les Buggles/Chavrou, t’as raison, c’est top.
    Bisou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *