La zone de confort : qu’est-ce que c’est et comment en sortir?

Vous êtes-vous déjà dit que vous n’étiez pas capable d’avoir ce que vous vouliez ? Avez-vous déjà pensé que vous visiez trop haut ? A votre avis, pourquoi pensez-vous cela ? Cette petite voix qui vous empêche d’y croire, c’est vous-même. Enfin c’est plutôt votre subconscient qui parle. Et s’il vous dit ça, c’est parce qu’il a trop les boules de ce qui pourrait se passer si vous trouviez comment sortir de votre zone de confort.

zone de confort
Mais n’allons pas trop vite en besogne car avant d’en sortir, il faudrait savoir où elle se trouve, cette zone de confort. Bah ouais, étant donné que nous sommes tous différents, nos zones de confort varient fortement selon notre vécu. Une personne qui a fait le tour du globe appréhendera le monde différemment que celle qui n’a jamais quitté la Belgique. Et même si nous expérimentons la vie à des vitesses différentes, sortir de sa zone de confort est dur pour tout le monde et nécessite de prendre des risques.

La zone de confort, c’est quoi ?

C’est cette routine familière qui nous rassure et qui s’est installée au fil des années mais dont il est difficile de sortir parce qu’on ne sait pas ce qu’il y a de l’autre côté. Elle se situe entre le boulot qu’on a depuis 6 ans mais qui ne nous épanouit plus et le même plat qu’on commande à chaque fois qu’on va au resto.

Du coup, à chaque fois qu’on fait un pas en dehors de cette zone, comme par exemple en allant parler à un inconnu ou en se rendant à un entretien d’embauche, on stresse comme des dingues en se trouvant plein d’excuses pour ne plus le faire. On se dit que de toute façon, on n’en avait pas vraiment envie de ce nouvel appart et qu’on se sentirait seul si on quittait la colloc’.

Certes, il est plus facile de se plaindre en restant coincé dans une situation qui ne nous convient pas mais au bout du compte, le besoin de renouveau surpassera la peur de l’inconnu. Car pour évoluer dans la vie, nous devons opérer des changements sinon nous stagnons. Alors oui, c’est dur de changer d’études/d’appart/de job/de mec mais n’oubliez pas que le but est toujours de trouver mieux. Comme au monopoly.

Comment savoir si vous êtes dans la zone de confort ?

Si vous vous posez la question, il y a de fortes chances pour que la réponse soit oui.

Voici un petit exercice : Prenez un moment pour faire le point sur votre vie.
Etes-vous satisfait(e) de la vie que vous menez ? Où vous voyez-vous dans cinq ans ? Toujours au même point ou aimeriez-vous avoir plus, vivre dans un autre pays ou dans un appartement plus grand ?

Si vous n’arrivez pas à visualiser, n’hésitez pas à créer un vision board, j’explique comment faire ici.

Demandez-vous maintenant ce que vous êtes prêt à faire pour vous rapprocher de la vie de vos rêves. Napoleon Hill a dit : « A goal is a dream with a deadline ». Personne n’a connu de succès en une nuit, il faut y aller étapes par étapes, c’est pourquoi il est toujours utile de fragmenter son but en petits objectifs.

Et puis c’est normal de douter de ses choix mais cela ne doit jamais vous empêcher d’en faire. Louise Hay le répète assez souvent dans Transformez votre vie, tout changement peut entraîner une forte résistance de la part de notre pensée. Si vous êtes une anxieuse comme moi, vous dormez sans doute très mal avant un voyage en solo/ entretien d’embauche ou toute autre épreuve supposée changer votre vie ou alors vous annulerez carrément ou trouverez une excuse pour ne pas y aller par peur des conséquences que cela aura sur votre vie. C’est normal, c’est la résistance au changement. On se sabote afin de rester dans ce qu’on connaît, notre zone de confort.

sortir-zone-confort

Comment en sortir ?

A force de faire un pas en avant vers l’inconnu, vous agrandissez votre zone de confort. Mais pour savoir comment en sortir, il faut affronter les obstacles qui se dressent entre votre rêve et vous. Devinez de qui on parle.

1/Soyez moins dur(e) avec vous-même.
Dites-vous une chose, c’est que vous ne regrettez jamais d’avoir voulu aller plus loin dans la vie. Arrêtez de chercher la perfection à travers une carrière qui ne vous plait pas ou un mode de vie rempli de contraintes et laissez-vous vivre. Le jour où vous arrêterez de penser avec votre tête et de vous mettre une pression imaginaire sera le jour où vous pourrez voir clair dans vos projets et vous mettre à les réaliser.

2/N’attendez pas le bon moment 
On a tendance remettre le bonheur à plus tard, à se dire qu’avant de passer à l’action, il nous faut plus d’argent, de soutien, de confiance en soi ou moins de kilos, de responsabilités,… C’est un mythe, le bon moment n’existe pas. C’est à vous de créer VOTRE moment. Vous êtes acteur de votre vie, vous n’êtes pas né pour regarder les autres avancer.

3/N’ayez pas peur de l’échec  
Dans une société où il faut toujours être le meilleur, le plus gros obstacle que l’on peut rencontrer, c’est la peur d’échouer. Celle-ci est tout à fait légitime -et je sais de quoi je parle- mais à force de ne pas vouloir rater, ben on n’ose rien faire, on ne commence rien sans avoir la garantie qu’on en est capable et on se met à fuir l’inconnu.

4/Soyez différent(e)
Arrêtez de vouloir rentrer dans un moule. La vie parfaite n’existe pas. Vous n’êtes pas obligée d’avoir le pack maison/labrador pour être heureux. Le bonheur ne se définit pas par ce que l’on possède. Il y a des chances que ça vienne avec le temps mais si c’est pas votre truc d’avoir une carrière, des enfants et une maison, concentrez-vous sur autre chose. On a tous un chemin de vie différent.

5/Prenez le contrôle
Il n’y a que vous qui décidiez des événements de votre vie, ne laissez ce rôle à personne d’autre. En voulant trop faire plaisir à tout le monde tout le temps, on finit par en vouloir à ceux qui nous entourent et on se frustre à la moindre occasion, ce qui n’est bénéfique à personne. A force de vous affirmer de cette façon, vous aurez plus confiance en votre jugement.

Une fois que vous aurez intégré et appliqué ces vérités dans votre quotidien, vous réaliserez que les obstacles effrayants sont devenus des souvenirs victorieux. Non seulement vous aurez gagné en épanouissement mais vous aurez également  acquis plus de confiance en vous car vous saurez enfin de quoi vous êtes capable. C’est en repoussant vos limites que vous réaliserez que vous êtes bien plus culottée, courageuse et déterminée que vous ne l’imaginiez.

Comment faire au quotidien : 10 exercices à tester

Le mot d’ordre pour sortir de sa zone de confort est que ce soit nouveau. Vous seul(e) pouvez juger des étapes à franchir pour sortir de votre zone de confort mais vous connaissez mon amour des listes feel good alors je vous ai compilé 10 exercices à tester pour sortir de sa zone de confort.

1/Ecoutez une playlist aléatoire sur Deezer ou Spotify
Laissez-vous guider par les choix de quelqu’un d’autre

2/Faites vos courses dans un autre supermarché
Vous seriez surpris(e) de tous les produits que vous ne connaissez pas

3/Essayez un nouveau trajet pour aller au boulot
Faites du covoiturage ou prenez le train, c’est très relaxant de lâcher prise.

3/Regardez les gens dans les yeux
Okay, ça rend mal à l’aise au début mais vous soutiendrez vite le regard des autres.

4/Apprenez une nouvelle langue
Elargissez vos horizons, l’espagnol et l’italien sont deux langues faciles à apprendre.

5/Portez un vêtement différent de votre style habituel ou mettez une jupe
Seulement si vous êtes une femme, inutile de se brusquer. Pour ma part, je porte une robe/jupe au moins 1x/semaine depuis quelque mois.

6/Inscrivez-vous dans un club (de sport, de théâtre, de cinéma,…)
Vous rencontrerez de nouvelles personnes et vous aurez un sujet de conversation supplémentaire.

7/Mangez seul(e) au restaurant
Celui-là, il n’est pas facile, je le reconnais. Affronter le regard des autres quand on est seul n’est pas évident mais il est primordial d’apprécier sa propre compagnie. Bientôt, vous ferez plein d’autres activités seul(e). Quel bonheur d’aller au ciné sans personne pour vous piquer vos popcorns !

8/Envoyez des cartes de Noël
C’est une tradition qui se perd. Raison de plus pour sortir du lot et envoyer vos cartes cette année, ça fait toujours plaisir à ceux qui les reçoivent.

9/Laissez-vous aller
La semaine passée, j’ai fait une pause de sport parce que j’étais fatiguée de toutes les activités qui remplissent mes semaines. Et ça m’a fait du bien ! A condition d’y retourner of course.

10/Faites le test sur http://www.whatismycomfortzone.com/
Ce site vous donnera des pistes sur vos prochaines actions. Marrant.

Je finirai sur cette citation du film A league of their own : « Si c’était facile, tout le monde le ferait ». A chaque fois que je me dis qu’une étape à franchir est trop dure, je répète cette phrase trois fois à voix haute et ça va mieux.

Love, Jess

Sur le même thème:

2 commentaires sur “La zone de confort : qu’est-ce que c’est et comment en sortir?

  1. Ha merci ce billet tombe à pic, moi qui réfléchi à faire un virage à 180 degrés dans ma vie professionnelle… tu es bien jeune pour une telle maturité !! ( c’est un compliment )

    1. Merci Maman délire, ça m’a aussi fait du bien de l’écrire!
      Ça reste entre nous mais je suis plus proche des trente que des vingt ^^
      Je suis convaincue qu’on peut faire ce qu’on veut dans la vie si on travaille assez dur pour l’obtenir 🙂

      xoxo
      Jess

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *