Prendre du temps pour soi

prendre du temps pour soi
Il arrive un moment dans la vie – à vrai dire, plusieurs moments – où tout va trop vite : au boulot, avec les amis, partout. On se tape des embouts H24, on fait trop d’heures supp’, on essaye d’avoir une vie sociale mais quand vient le weekend, on a qu’une envie, c’est de comater dans le canap’ pendant 48h. Peu à peu, on perd de notre étincelle, on ne prend plus soin de soi, on s’oublie. Tout ce stress puise dans nos réserves, résultat on tombe malade ou bien on est tout le temps fatiguée. On laisse la situation se détériorer jusqu’au point de non-retour. Le mien était d’avoir des nausées et de vomir de la bile. #glamour

 « Dans la vie, il faut travailler dur »

Donc j’ai calmé le jeu. Fini les nuits de 6 heures. Fini le sport tous les jours. Fini les cours d’anglais 2 fois par semaine. Fini les journées de boulot sans pause et les nuits à travailler sur le blog. Il fallait choisir. Alors j’ai arrêté le sport pendant un moment, les cours d’anglais et j’ai un peu délaissé le blog. Et ça me rend triste parce que j’ai besoin de m’exprimer, de dire que j’en ai marre, que je suis excitée, que je suis fatiguée, que c’est l’hiver, qu’il ne fait pas si froid, que j’ai hâte d’être le weekend mais que j’aime aussi quand vient la semaine parce que je verrai mes collègues.

 « Je me reposerai quand je serai mort »

Nombre d’entre nous se disent qu’ils se reposeront après, mais voilà, il n’y a pas d’après : c’est maintenant qu’il faut ralentir et prendre du temps pour soi, pour se retrouver. Pour moi, profiter de la vie, ce n’est plus me lever à 17h ou zoner dans mon lit pendant 3 saisons de Dexter. Evidemment que c’est cool de vraiment RIEN foutre de temps en temps, mais dans 10-20-30 ans, je ne me souviendrai plus de ces moments où j’ai tellement glandé que la journée est passé sans que je m’en rende compte. Donc je prends du temps pour moi, pour vivre slow.

« Cool, Raoul »

Quand je dis « prendre du temps », je veux dire qu’il faut le trouver, parce que oui, on a un rythme de fou, sinon on aurait pas besoin de se reposer. Mais quand on frôle l’implosion, c’est qu’il est clairement temps de trouver du temps quelque part, sinon on continue le cercle vicieux du stress. C’est pourquoi chaque minute compte : un audio-book qu’on écoute sur le trajet du boulot, un massage pendant que chéri est au sport, un soir off rien que pour soi, une fois par semaine, se négocie facilement, il suffit de demander. Et surtout, surtout, ne pas culpabiliser d’être à bout et de vouloir recharger les batteries parce qu’alors on pourra de nouveau tout donner à son entourage, c’est comme ça que ça fonctionne.

Love, Jess

Sur le même thème:

Un commentaire sur “Prendre du temps pour soi

  1. Tu as tout à fait raison. C’est vraiment important de prendre du temps pour soi. C’est vrai que la vie défile vite trooooop vite mais je pense qu’il faut s’accorder du temps. Ne serait ce que quelques minutes par jour. En tout cas merci pour cette réflexion ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *